Héloïse Rochette Guglielmi

Nourrie de mes expériences dans les domaines de la photographie documentaire, du cinéma, des sciences humaines et sociales et de la médiation culturelle, ma pratique  photographique depuis dix ans gravite autour d’une sensibilité que je cherche vibrante aux interactions. Une attention réceptive aux temps « faibles » transformés en temps forts. Cet éveil à l’étrangeté du commun, au socius universel pourrait caractériser ce qui guide ma photographie. L’image comme rapport non autoritaire aux lumières, devient tantôt politique, tantôt poétique.

www.heloiserochette.com


« Mare Nostrum » 

« Le grand libertinage de la nature et de la mer qui m’accapare tout entier »
Les noces, Albert Camus

Mare nostrum est une expression latine qui signifie « notre mer » pour caractériser le bassin méditerranéen.

Avec ses 57 km de façade maritime, de l’Estaque aux calanques, en passant par la corniche Kennedy, le littoral marseillais se caractérise par ses aménagements urbains pour gérer les flux touristiques, ses zones sauvages protégées et sa diversité culturelle.

Paysages&Portraits – Lieux&Personnages

Mare nostrum I. Littoral / Marseille est le premier volet d’une série photographique documentaire contemporaine qui souhaite rassembler des questions de frontières et d’identités à travers des photographies de paysages de littoraux et de portraits d’adolescents en lien avec la Méditerranée.

En déjouant les recherches d’exactitude scientifique, les champs de lectures possibles laissent place à une création « émotionnée » (réf. à Raoul Hausmann : « (…) nous ne pouvons pas être des photographes oppresseurs mais des photographes émotionnés »).

Cette série a pour vocation une certaine poésie politique.

Ainsi à travers les corps des adolescents marseillais ou dans la mémoire des paysages, les souvenirs s’entrecroisent par des jeux de miroirs à travers le temps et les matières, puis se réfléchissent dans cette mer tendre ou bien se brouillent dans son agitation.

Les rapports d’échelle disparaissent pour laisser place à une danse de va-et-vient. L’apesanteur du rêve s’échappe dans un grand saut dans la sensibilité de la psyché.

Héloïse Rochette Guglielmi – Promotion Bachelor 2017/18