Maxime Muller

Après un parcours scientifique et des études de médecine, Maxime se consacre à la photographie, diplômé de la promotion Bachelor 2017/18 à Bloo Ecole et intègre l’année suivante l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles. Il réalise un travail plastique sur les mécanismes de constructions psychologiques et physiques de personnes dans des milieux marginaux comme sur la maladie d’Alzheimer, l’univers des drag queens ou sur la guerre d’Algérie. Mêlant histoire personnelle et mémoire collective, il questionne le genre de l’autobiographie fictionnelle sur une base de graphisme décontextualisant les images. Il publie une autoédition sur sa série DYSTOPIA en 2018.


J’ai eu ma réponse, j’ai eu l’élément déclencheur à cette crise : « Non Maxime, tu n’es pas gentil ! ». Il ne m’a pas quitté sur ces mots mais avec ceux-ci. J’étais devenu méchant. Ou en tout cas j’en étais persuadé au moment de faire la photo. Et une fois le Polaroïd sorti, ce sentiment ne m’habitait plus. Les personnages que j’avais créés pour UTOPIA étaient partis. Je pense qu’ils faisaient une dépression quelque part où je ne savais pas où aller. Car au final, je savais où ils étaient. De l’autre côté de la limite car ce sont des gentils. Et moi, enfin, je peux dire « nous », je voulais explorer cette limite. A la manière de Sophie Calle, je demandais conseil à une ribambelle de personnes que j’identifias comme de la famille, des amis ou des connaissances d’un soir, pour me diagnostiquer. Réunir des experts. Il me fallait moi aussi réunir des experts afin d’évaluer ce que j’avais perdu et ce qu’il me restait. Cette proposition est le résultat de performances avec moi-même et mes personnages, enfermés dans une pièce à se regarder et expérimenter des combinaisons d’accessoires. C’est un objet transitionnel de reconquête de soi mais, de part une distanciation des personnages avec l’auteur, celle-ci permet d’accéder à un statut d’objet de questionnement sur l’identité et plus largement sur le Réel.

Maxime Muller – Promotion Bachelor 2017/18